vendredi 21 avril 2017

Installation de Debian

Sur ce guide, je vais vous montrer comment installer le système d'exploitation libre et gratuit Debian en mode console.

Qu'est ce que Debian ?

Debian est un système d'exploitation libre et gratuit basé sur le noyaux Linux.

Il a l'avantage d'être très léger et complètement paramétrable. A noter que Ubuntu, la distribution Linux la plus connues est basée sur Debian. Beaucoup d'autres systèmes sont basés sur Debian comme Proxmox (virtualisation) ou OpenMediVault (serveur de fichiers, mail, etc).

Mais pourquoi ce guide ?

Je vais vous présenter une installation recommandée pour la création d'un serveur. Debian sera une base, sure et efficace, sur laquelle vous pourrez paramétrer un serveur mail, domotique, de fichiers, etc...

En plus, la majorité des étapes décrites ci-dessous peuvent s'appliquer aux distributions basées sur Debian. Vous pourrez ainsi installer Ubuntu, Linux Mint, Proxmox, OpenMediaVault, etc...

 


Prérequis :


Le première chose à faire sera de graver un CD avec les fichiers d'installation de Debian disponibles ici.
Vous pouvez également utiliser un logiciel tel que rufus ou LiliUSB Creator pour créer une clé USB bootable.

La majorité des PC vous permettront de choisir de booter sur la clé USB ou le CD en utilisant la touche "TAB" de votre clavier.
Dans le cas contraire, il peut être nécessaire d'entrer dans le BIOS ou l'UEFI en utilisant la touche "SUPPR" ("DELL") ou "F2" et de paramétrer l'ordre de démarrage "BOOT" pour qu'en premier soit sélectionné le CD ou la clé USB.

Installation :


Donc, on entre dans le vif du sujet, on boot sur le disque contenant les fichiers d'installation de Debian et on arrive sur l'écran d'accueil :

[caption id="attachment_87" align="aligncenter" width="640"]Ecran d'accueil d'installation de Debian Écran d'accueil d'installation de Debian[/caption]

Utilisez les flèches de votre clavier pour placer la barre de sélection sur "Install" puis appuyez sur la touche "Entrée" ("Enter").

Choix de la langue et des paramètres géographiques :


L'étape suivant vous demande de choisir la langue. Étant sur mon site, je suppose que vous êtes francophone et je vous conseil donc de choisir "French - Français" :

[caption id="attachment_88" align="aligncenter" width="792"]Choix de la langue Choix de la langue[/caption]

Puis vient le choix de la situation géographique (il peut être différent si vous avez choisis une autre langue que le Français) :

[caption id="attachment_89" align="aligncenter" width="796"]Situation géographique Situation géographique[/caption]

Disposition du clavier :
Pour ma part, étant AZERTY, je choisis "Français".

[caption id="attachment_90" align="aligncenter" width="802"]Choix de la disposition du clavier Choix de la disposition du clavier[/caption]

Configuration réseau :


Nous allons attaquer la configuration du réseau avec tout d'abord le choix du nom de la machine.
En général, je nomme la machine selon son utilisation. Pour l'exemple je choisis "aMule", juste pour le clin d’œil à un logiciel peer-to-peer libre que j'ai put utiliser dans une époque ancienne. ;-)
Mais si vous souhaitez créer un serveur e-mail, vous pouvez la nommer "Mail", ou encore "Stockage" ou "NAS" pour un serveur de stockage de fichiers, etc...

[caption id="attachment_91" align="aligncenter" width="801"]Nommage de la machine Nommage de la machine[/caption]

Après avoir entré le nom de la machine, utilisez la touche "TAB"pour placer le curseur sur "Continuer" puis appuyez sur la touche "Entrée" ("Enter").

L'écran suivant vous propose d'entrer votre nom de domaine. Ce paramétrage est surtout utile pour un serveur web ou mail.
Dans la majorité des cas, laissez ce champ vide. De toute manière, ce paramètre est modifiable à postériori.

[caption id="attachment_92" align="aligncenter" width="801"]Configuration du nom de domaine Configuration du nom de domaine[/caption]

Même procédure que précédemment, "TAB" puis "Entrée".

Utilisateurs :


Cette étape est bien plus critique. Même si rien n'est irréversible, je vous conseil de ne pas vous tromper à présent.
Il s'agit de choisir le mot de passe du superutilisateur appelé communément "root".
Il est l'administrateur ultime de la machine qui vous permettra de vous débloquer en cas de pépin.
Deux conseils :

  • Notez bien le mot de passe. Si vous le perdiez, il serait impossible de le retrouver et de débloquer la machine sans une réinstallation complète.

  • Utilisez un mot de passe sécurisé, d'au moins 10 caractères et utilisant des chiffres, des lettres majuscules et minuscules et pourquoi pas des caractères spéciaux (#, *, €, %, etc...).


[caption id="attachment_93" align="aligncenter" width="799"]Choix du mot de passe du superutilisateur Choix du mot de passe du superadministrateur[/caption]

Confirmation du mot de passe de superadministrateur, il suffit de taper la même chose que précédemment :

[caption id="attachment_94" align="aligncenter" width="796"]Confirmation du mot de passe du superutilisateur Confirmation du mot de passe du superutilisateur[/caption]

Création de l'utilisateur principal. Vous vous connecterez quasiment exclusivement avec cet utilisateur.
Je vous déconseille les termes tel que "user" ou "utilisateur" car cela faciliterait la tache à des pirates.
Bon là j'utilise "user" à titre d'exemple car il s'agit d'une machine virtuelle juste créée pour vous apprendre.

[caption id="attachment_95" align="aligncenter" width="800"]Choix du nom de l'utilisateur Choix du nom de l'utilisateur[/caption]

A l'étape suivante, vous devez choisir l'identifiant (login) du compte utilisateur.
C'est cet identifiant que vous utiliserez pour vous connecter.
Habituellement j'utilise, pour des raisons de simplification, la même chose pour le nom du compte et l'identifiant.

[caption id="attachment_96" align="aligncenter" width="803"]Choix de l'identifiant Choix de l'identifiant[/caption]

Enfin, le mot de passe.
Vous utiliserez celui-ci bien plus souvent que le mot de passe du compte superadministrateur (root), donc il peut être plus court pour un usage plus pratique.
Par contre n'hésitez pas à mêler au moins majuscules, minuscules et chiffres pour plus de sécurité.

[caption id="attachment_97" align="aligncenter" width="800"]Définition du mot de passe utilisateur Création du mot de passe utilisateur[/caption]

Mot de passe qu'il faut confirmer :

[caption id="attachment_98" align="aligncenter" width="797"]Confirmer le mot de passe utilisateur Confirmer le mot de passe utilisateur[/caption]

Partitionnement et formatage des disques :


On attaque désormais dans le dure puisqu'il s'agit de préparer le disque dure.
Le premier mode assisté (que je recommande) utilisera un disque complet partitionné uniquement pour Debian.
Les modes LVM, chiffré ou nom, ont l'avantage de créer un fichier sur le disque qui sera un disque virtuel. Ca peut être très pratique pour déplacer ou dupliquer une installation sur plusieurs machines.
Enfin, le mode "Manuel" est à réserver aux experts.

Pour ce guide, j'utilise le mode "assisté - utiliser un disque entier".

[caption id="attachment_99" align="aligncenter" width="802"]Choix du mode de partitionnement Choix du mode de partitionnement[/caption]

Après avoir appuyé sur la touche "Entrée" (Enter), vient le choix du disque.

Ils sont nommés par l'interface, en général SATA mais ici SCSI à cause de l'utilisation d'une machine virtuelle sur laquelle je ne me suis pas attardé plus que ça... Ce qui est important c'est les trois lettres après les zéros entre parenthèse.

Ici "sda".

Les disque, selon leur position, sont nommés sda, sdb, sdc, etc...
Vous pouvez installer votre système sur n'importe quel disque, même si en général on le met sur le "sda".
Si vous avez plusieurs disques, choisissez celui qui vous convient. Le plus petit sera surement votre SSD, ben oui, puisqu'à la fin c'est la taille du disque.

Ici "8.6 GB" correspondent 8,6Go.

[caption id="attachment_100" align="aligncenter" width="796"]Choix du disque système Choix du disque système[/caption]

Encore un choix de mode de partitionnement. Même si avoir le /home séparé peut avoir un intérêt. En cas de formatage vos données sont à l’abri dans le /home.
En général, on utilise le mode "débutant" avec "Tout dans une seule partition".

[caption id="attachment_101" align="aligncenter" width="799"]Type de partitionnement Type de partitionnement[/caption]

Enfin la confirmation et le lancement du partitionnement.
Jusqu'à présent, vous n'avez rien écrit sur votre dique dure, vous pouvez encore renoncer à l'installation.
Mais dès la validation, vous ne pourrez plus revenir en arrière.
Vérifiez bien que tout est bon puis lancez-vous!

[caption id="attachment_102" align="aligncenter" width="799"]Confirmation et lancement du partitionnement et du formatage Confirmation et lancement du partitionnement et du formatage[/caption]

Une dernière confirmation. Juste pour être sure :

[caption id="attachment_103" align="aligncenter" width="798"]Confirmation Confirmation[/caption]

Gestion de paquets et mise à jour :


La première étape consiste à choisir le pays où se trouvera le serveur sur lequel vous téléchargerez, les fichiers d'installation supplémentaires nécessaires et les mises à jours.

Pour ma part, je sélectionne "France". A vous d'adapter selon votre localisation et d'appuyer sur la touche "Entrée" quand vous aurez polacé le curseur sur le pays de votre choix.

[caption id="attachment_104" align="aligncenter" width="798"]Choix du pays du serveur de paquet Choix du pays du serveur de paquet[/caption]

Puis on choisis le serveur.

Vous pouvez prendre celui par défaut ou bien un autre près de chez vous.
Il peut être intéressant de sélectionner un serveur proche de chez soit, même si je ne suis pas sure que vous ressentiez de différence dans la vitesse de chargement. Plusieurs serveurs comportent dans leur dénomination des noms de région ou de grandes villes qui vous indiquent où ils se trouvent.

[caption id="attachment_105" align="aligncenter" width="802"]Choix du serveur FTP Choix du serveur FTP[/caption]

Paramétrage du "proxy".
C'est un serveur qui en général filtre votre navigation et vous donne accès à internet dans un milieu professionnel.
Si vous êtes chez vous, bonne nouvelle il n'y a pas de "proxy" avec votre box et donc vous pouvez laisser cette page vide et simplement valider avec "continuer".

[caption id="attachment_106" align="aligncenter" width="800"]Paramétrage du proxy Paramétrage du proxy[/caption]

Ah! Les statistiques!

Vous pouvez envoyer des statistiques anonymes aux développeurs de Debian. Pour eux, c'est une aide au développement, qu'ils font gratuitement. Si vous pensez que vous n'avez rien à cacher, n'hésitez pas à choisir "oui".

[caption id="attachment_107" align="aligncenter" width="801"]Configuration du popularity-contest Configuration du popularity-contest[/caption]

Logiciels tierces :


Ce menu vous permet de choisir les applications tierces du système.

Comme d'habitude, déplacez vous avec les flèches de direction du clavier, la barre espace permet de cocher ou décocher une ligne.

Quelques conseils :

  • Pour un usage en poste de travail, n'installez qu'un seul environnement de bureau : environnemt de bureau Debian, GNOME, Xfce, KDE, Cinnamon, MATE ou LXDE.

  • Gardez les utilitaires usuels du système, il s'agit d'applications en général indispensables pour un fonctionnement facile et efficace.

  • Si vous souhaitez créer un serveur, ne mettez aucun environnement de bureau. Vous pouvez installer le serveur Web ou d'impression si l'un de ces usages vous intéresse.

  • Pour un accès à distance, notamment sur un serveur dépourvu d'écran, le serveur SSH est indispensable.


[caption id="attachment_108" align="aligncenter" width="802"]Choix des logiciels supplémentaires Sélection des logiciels supplémentaires[/caption]

Outils de démarrage :


L'installation de GRUB est primordial pour que Debian puisse démarrer. Il existe des alternatives mais j'avoue ne pas les connaitre.

Ce petit logiciel se lance au démarrage et permet également le multiboot, par exemple sur un PC comportant à la fois une version de Linux.

Donc, on met "oui" sauf si vous avez déjà un linux avec GRUB déjà installé sur la machine.

[caption id="attachment_109" align="aligncenter" width="796"]Installation de GRUB Installation de GRUB[/caption]

Là, il faut choisir sur quel disque doit être installé GRUB.

Il doit être installé sur le disque de Boot, donc le premier disque que votre carte mère va interroger pour démarrer.
Si vous avez bien placé vos disques, il s'agit de celui qui contient Debian.

[caption id="attachment_110" align="aligncenter" width="798"]Choix du disque d'installation de GRUB Choix du disque d'installation de GRUB[/caption]

Et c'est fini!!!

[caption id="attachment_111" align="aligncenter" width="803"]Fin d'installation de Debian Fin d'installation de Debian[/caption]

Avant de valider avec la touche "Entrée" ("Enter"), il est nécessaire de retirer la clé USB ou le CD/DVD du lecteur.

Au redémarrage, Debian se lancera et vous serez dans le monde merveilleux de Linux... Enfin, il reste encore un peu de boulot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire